Elysium

le

Elysium

Date de sortie : 14 août 2013,  (1h 50min) 

 Réalisé par : Neill Blomkamp

 Avec : Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley

 Genre : Science fiction , Action , Thriller

 Nationalité : Américain

Résumé :

En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses –  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

Film de science-fiction / action agréable, mais pas révolutionnaire. Si Matt Damon est un acteur qui m’est sympathique, il n’en fait ici que le minimum. J’ai eu du mal à apprécier son personnage peu développé. C’est encore pire pour les seconds rôles, qui sont juste là pour justifier telle ou telle action. Tous sont lisses et clichés. En fin de compte, on regarde ça comme un bon pop-corn movie de base. La magie de District 9 est loin. Alors que dans le film de Neill Blomkamp le personnage principal était antipathique à souhait et pourtant, on finissait quand même par s’y attacher, par le comprendre et comprendre ses motivations. Ici, nous avons affaire à un anti-héros lambda, cliché à souhait (orphelin, ex-repris de justice qui veut se ranger) et l’ont reste étrangement distant, peu concerné par ce qui se passe à l’écran et le devenir des personnages. Le meilleur exemple est surement le personnage de Sharlto Copley, acteur que j’adore et qui m’a agacée pendant tout le film. J’attendais sa mort avec impatience.

Elysium-terre.jpg

Elysium2.jpg

Le grand plus de ce film est son image post-apocalyptique. La terre est complètement ravagée et empoissonnée par l’homme. La Terre est devenue un bidonville géant et de l’autre côté Elysium, petit paradis artificiel dans l’espace. Avec à sa tête Jodie Foster, qui joue un personnage près à tout pour se protéger de « l’invasion ». Si j’aime bien cette actrice, elle est elle aussi en mode service minimum. Comme Matt Damon, le personnage de Jodie Foster est caricatural à souhait. Clairement, tous les acteurs sont en mode automatique.

Restent des images très belles visuellement, mais creuse comme l’univers du film et des personnages trop cliché. Il manque à Elysium ce petit plus, qui a fait de District 9 un très bon film de SF. D’ailleurs, le fait que j’ai comparé District 9 et Elysium tout du long montre que les scénaristes ont essayé de copier le succès de District 9. Le problème est que j’attendais trop d’Elysium. Dans District 9, le film faisait une critique sociale de l’apartheid et du racisme à travers les codes de la SF. Dans Elysium, ce n’est qu’un énième Blockbuster essayant de faire une critique du système. Le message du film se résume à : les riches sont des méchants qui veulent tout garder pour eux. Bouuh les vilains!

Finalement, je n’ai eu qu’un film d’action de SF sympathique et sans prise de tête, et c’est déjà bien, pour de la SF (parce qu’avec After Earth, j’ai été servie en bouse). En soi, le film n’est pas mauvais, j’avais de trop hautes attentes, je pense, après avoir vu Distric 9.
5/10 : le divertissement est là, c’est tout !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s