La 5e vague de Rick Yancey

 

La 5e Vague est le premier tome de la trilogie éponyme de Rick Yancey.  Date de publication 16 mai 2013. Nombre de pages 594. Le livre vient d’être adapté en film (que je dois voir :D)

Résumé :

1re Vague : Extinction des feux

2e Vague : Déferlante

3e Vague : Pandémie

4e Vague : Silence

À l’aube de la 5e Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…

Ils connaissent notre manière de penser.

Ils savent comment nous exterminer.

Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.

Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Genre : Post-apocalypse

CVT_La-5e-vague_3803

Mon avis : 
La 5e Vague raconte une invasion extraterrestre beaucoup plus sombre que ce que l’on trouve habituellement. Ici, l’agonie de l’espèce humaine a été longue et sanglante, et les extraterrestres ont des idées vraiment atroces pour nous exterminer. L’héroïne, Cassie est une survivante des 4 premières vagues. Elle réagit comme une ado de 16 ans en se planquant dans la forêt avec le nounours de son petit frère et en attendant que ça passe. Personnellement, j’aurais surement réagi de la même façon.

L’histoire est plus profonde que prévue et la paranoïa ambiante très bien mis en place. À qui peut-on encore faire confiance ? L’auteur joue avec cette idée et développe la civilisation extraterrestre, montrant dès que ce n’est pas juste des bestioles moches avec une seule idée. Non, c’est un peuple avec leurs dissensions internes et des avis divergents.

D’ailleurs, Rick Yancey donne une vraie profondeur à ses personnages, ce qui fait que l’on s’attache à eux. Que ce soit Zombie (ben), Évan ou Cassie. Même les personnages secondaires ont une histoire et sont développés.

Seul bémol, le triangle amoureux qui se met en place est ridicule et cliché. C’est dommage, c’est ce qu’on retrouve dans tous les livres jeunesses.

Ce fut une bonne lecture, on ne voit pas les chapitres défilés, mais ce ne fut pas un coup de coeur.

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ça fait un moment que j’ai envie de lire ce roman (en plus la couverture est très jolie), et je me retrouve à ne toujours pas avoir acheté le roman, et le film est sorti !

    J'aime

  2. Shill dit :

    J’ai trainé des pieds aussi pendant longtemps et la sortie du film m’a donné envie de lire le livre. je ne regrette pas !! Les commentaires élogieux sur cette série ne sont pas volés car on a vraiment un univers fouillé et développé, ce qui change de d’habitude ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s