Whish list de début d’année VO et VF 2016

  • Le dôme, tome 1 de Sarah Crossan, le 13 janvier – Bayard Jeunesse

Les arbres ont été éliminés de la terre et l’oxygène s’est raréfiée, provoquant des millions de morts…
Les survivants ont été rassemblés sous le Dôme, sorte de bulle protectrice où un nouvel ordre s’est constitué autour d’un Etat totalitaire et d’une société, Respirer Inc. qui contrôle l’air que les habitants respirent. Tout en haut de l’échelle sociale, se trouvent les Premiums. Riches et en bonne santé, ils méprisent les Auxiliaires, trop pauvres pour payer un impôt sur l’oxygène et donc contraints de survivre avec le peu d’air qu’ils respirent…
Alina, 16 ans, qui a rejoint la Résistance, a échoué dans sa mission à l’intérieur du Dôme. Elle est en danger et doit fuir, à l’extérieur. Elle rencontre alors Quinn, un jeune Premium et sa meilleure amie Bea, une Auxiliaire, partis camper hors du Dôme et leur demande de l’aide…

Une dystopie, encore mais je n’arrive pas à m’arrêter d’en lire malgré qu’elle se ressemble toute beaucoup.

  • Silo, tome 1 de Hugh Howey, le 13 janvier – LDP – Acheté ^^

Dans un monde postapocalyptique, quelques milliers de survivants vivent dans un silo souterrain de 144 étages. Presque tout y est interdit ou contrôlé, y compris les naissances. Ceux qui enfreignent la loi sont expulsés en dehors du silo, où l’air est toxique. Avant de mourir, ils doivent nettoyer les capteurs qui retransmettent des images brouillées du monde extérieur sur un écran géant. Mais certains commencent à douter de ce qui se passe réellement dehors.

Ce livre me faisait envie depuis longtemps, c’est pas vraiment une nouveauté car le livre est sortie en grand format l’année dernière mais j’ai craqué et je l’ai acheté seulement en 2016.

  • Le fou et l’assassin, tome 1 de Robin Hobb, le 6 janvier J’ai lu

Fitz Chevalerie Loinvoyant, bâtard de la famille régnante des Six-Duchés et assassin royal à la retraite, coule des jours paisibles dans sa propriété de Flétrybois avec son épouse Molly et ceux de leurs enfants qui ne sont pas encore partis de la maison. Mais, lors d’une fête de l’Hiver, trois inconnus se présentent en se disant ménestrels puis s’enfuient dans une tempête de neige, tandis que, la même nuit, une messagère envoyée à Fitz disparaît dans d’inquiétantes circonstances sans avoir eu le temps de lui remettre son message.
Fitz voit sa vie se défaire, ses enfants s’en aller, sa femme vieillir et sombrer dans la démence, se découvrant enceinte à plus de cinquante ans, alors que lui garde toute sa jeunesse et son ardeur grâce à l’Art. Et il se désole de n’avoir plus reçu de nouvelles du Fou depuis quinze ans …
Mais, pendant un voyage au Royaume des Montagnes où il se rend avec Kettricken, le roi Devoir et la reine Elliania, il retrouve la maison qu’occupait jadis son ami avec Jofron, fabricante de marionnettes. Cette dernière lui révèle que le Fou lui a écrit à plusieurs reprises, alors qu’il n’a jamais rien reçu. Une question le taraude alors : et si c’était lui qui avait envoyé en ultime recours la messagère assassinée ?

  • The Duff de Kody Keplinger, le 6 janvier

Bianca n’est pas très jolie mais a deux meilleures copines et est assez maline pour ne pas tomber sous le charme de Wesley, qui la surnomme la Duff : dodue, utile et franchement fade. Mais un jour, elle se demande si ses amies ne sont pas en réalité ses ennemies. Elle décide de sortir de l’ombre et de se débarrasser de son surnom en menant une révolution contre les règles sociales du lycée.
Le livre a été adapté en film, c’est un teenmovie sympa, le bouquin doit être du même niveau.
  • Dans le silence de ton cœur d’Alice Ranucci, le 10 janvier

Claudia, jeune fille de 16 ans issue d’une famille privilégiée, n’a jamais manqué de rien. Mais à l’adolescence, elle est devenue arrogante, méprisante, sûre d’elle. Sa mère l’envoie faire du bénévolat, en vain. Un soir, en rentrant, elle trouve son père en larmes qui lui apprend que sa mère est décédée dans un accident de voiture.
Je découvre de plus en plus les contemporains, et j’en ai vu peu qui me plaisait en ce début d’année. Beaucoup d’espoir pour celui-ci.
  • Si c’est la fin du monde de Tommy Wallach –  le 7 janvier 2015, éditions Nathan

Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparaît dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et de faire exploser la Terre, deux mois plus tard. Dès lors, l’avenir n’a plus la même importance, et les délits commencent à se multiplier.

Les histoires de fin du monde, une de mes marottes avec les dystopies.

  • Legend, tome 3 : Champion de Marie Lu, le 20 janvier 2016, éditions Le livre de poche jeunesse 

June et Day ont tout donné pour le peuple de la République et leur pays est à l’aube d’une nouvelle ère. Pourtant, alors qu’un traité de paix est sur le point d’être signé avec leur ennemi, un virus déclenche une vague de panique dans les Colonies et la guerre menace de nouveau les frontières. June et Day sont les seuls à détenir la clé pour défendre leur pays… mais sauver la vie de milliers de personnes impose un sacrifice qui les fera renoncer à ce qu’ils ont de plus cher.
Pour finir la série, une dystopie sympa qui ne se prend pas la tête et qui évite beaucoup de cliché du genre.
  • Red Queen, tome 1 de Victoria Aveyard, le 10 février – livre de poche jeunesse

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon. Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.
De la dystopie fantastique dont on me rabat les oreilles depuis un an, sa sortie en poche sera l’occasion de me faire un avis.
  • Miss you de Maria Duffy, le 19 février

William et Donna sont nés à Dublin le même jour. Il grandit en banlieue avec une mère qui lui fait la vie dure, elle réside en ville et est élevée par sa soeur aînée. Will et Donna se croisent au fil des ans, mais sans se rendre compte qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Lorsqu’un drame bouleverse leur existence, il décide d’entreprendre un tour du monde et elle de réaliser un vieux rêve. Ils se rencontrent finalement à quelque 20 000 kilomètres de Dublin, mais leur amour ne survivra pas à un nouveau désastre. À moins que le destin s’en mêle, une fois de plus.
Un contemporain tout choupie, Milady est une maison d’édition que j’aime bien, généralement on y trouve de bonne histoire et c’est tout ce que je demande.
  • Nil, tome 1 de Lynne Matson, le 18 février
Charley se réveille sur une île perdue, l’île de Nil. Elle rencontre un groupe d’humains menés par Thad, qui lui explique que la seule issue consiste à emprunter une porte qui apparaît au hasard et qu’une seule personne peut traverser à la fois. Au bout d’un an, ceux qui n’ont pas réussi à s’échapper meurent.
J’avais bien accroché au première saison de Lost, ce bouquin est dans la même veine et me fait trop trop envie.
  • Ne t’en va pas de Rose Darcy

Couverture de Ne t'en va pas

Devenir l’assistant du Père Noël n’était pas dans les plans d’Enlil. Tomber amoureux, encore moins. Mais quand le regard de l’elfe facétieux croise celui du séduisant Santa, la foudre le frappe sans préavis.  Ces deux hommes que rien ne destine l’un à l’autre vont passer quatre mois ensemble, perdus au fin fond de la Laponie, à s’apprivoiser, à se découvrir… à s’aimer.  Lorsque le jour de Noël arrive, et avec lui le temps des adieux, Enlil doit prendre une décision. Suivre le chant de son cœur, saisir sa chance et rester près de Santa. Ou rentrer chez lui, parmi les siens, pour embrasser une vie qu’il n’a pas choisie.
L’amour survient quand on s’y attend le moins. Et parfois, il suffit de lui faire confiance pour trouver ce que l’on ne pensait pas chercher…

Un résumé étonnant qui me donne bien envie…

En VO :

  • The Fever Code (The Maze Runner 0.6) – September 27th 2016

  • Girl Against the Universe – May 17th 2016

  • This Is Where It Ends by Marieke Nijkamp – January 5th 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s