Mon petit mois vidéoludique #2

Deuxième RDV vidéoludique du blog. Il s’agit de faire chaque dernier jour du mois un bilan de mes découvertes ciné, séries et musique, et autres.

Film / DVD :

Divergente 3 – Au-delà du mur. 

Un film qui a fait beaucoup de débats, quand on sait comment le 2 a fini. La série confirme sa volonté de s’éloigner de la saga d’origine. Au final, j’ai bien aimé, il y a quelques longueurs, mais le film garde l’essentiel de ce troisième tome : la relation de Tris et Four. Les acteurs sont toujours aussi bons, on arrive même à apprécier Peter, c’est dire. En ce qui concerne l’histoire, on ne va pas se le cacher, le scénario est un peu faible, mais fait son job.

2.5/5

Dallas Buyer Club :

Afficher l'image d'origine

Un film avec Jared Leto que je n’avais pas encore vu, c’est chose faite. C’est un très bon film, une histoire forte avec des acteurs crédibles et qui ont donné de leurs personnes pour incarner des personnes touchées par le VIH. Le seul reproche que l’on peut faire au film est qu’il est bien trop académique.

3/5

The imitation Game : 

Afficher l'image d'origineQuand on parle de film académique en voici un bon exemple. Certes, l’histoire est intéressante, le parcours d’Alan Turing est accrocheur, les acteurs sont bons, mais l’histoire est prévisible d’un bout à l’autre dommage.

2/5

Jeux : 

Afficher l'image d'origineDon’t starve, petit jeu de survie indépendant sorti au printemps 2013. La première particularité du jeu, c’est que l’on a aucune indication sur le monde où on est parachuté, mis à part « Tu n’as pas l’air très en forme, tu devrais trouver à manger avant la nuit ». C’est un jeu intuitif et addictif, on ne sait jamais si ce que l’on va faire est une bonne idée ou non. Une seule façon de le découvrir : tenter le coup. Et risquer de mourir. Dans le jeu, quand on est mort, c’est pour de bon. Pas de point de sauvegarde, pas de petite pénalité, on est bon pour TOUT reprendre du début, sur une nouvelle carte du monde générée de façon aléatoire. Un cauchemar délicieux 😉

Série TV : 

Tonari no Seki-kun : 

Nous suivons l’histoire de la jeune Yokoi et de son voisin de cours Seki. Durant les cours, Seki passe son temps en étant occupé avec différentes activités, sans aucun rapport avec les cours. Petit à petit, Yokoi va s’intéresser à Seki. Tonari no Seki-kun est une série adorable, une ode à l’imagination toujours prête à nous mettre de bonne humeur. Un anime modeste qui accompli ses objectifs avec brio.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s