Avis – Les royaumes du Nord de Stéphane Melchior

Les Royaumes du Nord, tome 1 de Stéphane Melchior-Durand, Clément Oubrerie et Philip Pullman (2014)

Afficher l'image d'origineRésumé : 

Élevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu’à faire les quatre cents coups avec son ami Roger, le garçon des cuisines, et rêve secrètement de suivre son oncle, le ténébreux Lord Asriel, vers les royaumes du Nord. L’aventure la rattrape plus tôt que prévu, alors que Roger disparaît, probablement enlevé par les mystérieux Enfourneurs.

Avis :

Il y a deux ans au Salon du Livre de Montreuil, j’ai vu pour la première fois l’adaptation en BD d’une de mes sagas favorites : Les Royaumes du Nord. Malheureusement, le style graphique m’avait alors rebuté. 2 ans plus tard, j’ai trouvé la BD à la bibliothèque. Du coup, par curiosité j’ai décidé de la tester.

La BD a finalement de nombreux points positifs. Les personnages sont très fidèles, les caractères bien res
pectés. Lyra reste toujours une enfant éprise de liberté, qui se sent à l’étroit au Jordan College. Elle m’a semblé un peu plus sauvage que dans le livre. Mme Coulter me semble moins froide que dans les livres, mais mes souvenirs datent un peu. Les daemons sont eux aussi bien respectés, surtout Pan, le daemon de Lyra. Son côté trouillard me fait toujours craquer. En ce qui concerne l’intrigue, elle est dans l’ensemble respectée même s’il y a quelques raccourcis. Je pense que la BD s’adresse clairement à des gens connaissant les livres. Quelqu’un qui ne connaitrait rien à l’univers des Royaumes du Nord serait selon moi complètement perdu. L’auteur n’explique pas qui sont les Enfourneurs, sinon très rapidement. L’intrigue étant menée tambour battant, il est, du coup, difficile d’absorber les multiples révélations qui nous sont proposées.

Pour continuer dans les points négatifs, il y en a un qui m’a dérangé tout du long, c’est le dessin. Le style de dessin qui est utilisé ne me convient pas, c’est un trait trop brouillon, les visages sont dessinés de façon étrange et n’exprime aucune émotion. Je trouve ce style sans âme.

Afficher l'image d'origine

Une partie de la magie de Phillip Pulman est là, mais pas assez, comparée à celle du livre. J’ai, ainsi, été déçue, mais en même temps surprise par la BD. Elle est mieux que ce que j’imaginais, mais avec trop de défauts pour que je la recommande. 12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s