Avis – La petite mort, tome 2 : Le secret de la licorne-sirène de Davy Mourier

La petite mort, tome 2 : Le secret de la licorne-sirène de Davy Mourier (2014)

Résumé :

La Petite Mort a dû faire un terrible choix entre faucher Ludovic, son meilleur ami atteint d’une leucémie, ou son chat Sephi. A-t-il fait le bon choix ? L’entrée au collège, cet univers impitoyable, va-t-elle remettre en question l’amitié, l’amour et l’existence des licornes-sirènes ? De toute façon, rien ne va se passer comme prévu car la famille Mort a… un squelette dans son placard.
Avis :
La petite mort entre au collège et va connaitre quelques bouleversements dans sa vie. J’ai trouvé ce deuxième tome plus drôle que le premier. L’humour y est plus abouti, les détournements mieux pensés, et globalement l’histoire plus développée.
On commence ce second tome exactement où le premier s’était arrêté. La petite mort a dû choisir entre ses deux meilleurs amis, son chat Séphi et son ami Ludovic. La petite mort a choisi Ludovic et il regrette son choix. On le verra se recueillir sur la tombe de son chat tout au long de l’histoire.
Le grand changement pour la petite mort cette année, c’est l’entrée au collège et la découverte du sentiment amoureux. Entre Ludovic qui devient un sale gosse, pique la fille dont étaient amoureux La Petite Mort et Le Grand-Père Mort qui revient, tout n’est pas de tout repos pour notre petit squelette préféré !


À travers ce tome 2, l’auteur va aborder les thèmes du collège, et des évolutions adolescentes, et de la famille. Entre secrets de famille et une amitié douloureuse, les jours de la Petite Mort ne sont pas bien roses. L’humour noir est toujours présent et fonctionne bien.

Les détournements de pub sont toujours aussi drôles et sympathiques, le dessin est clair et net. Je recommande ce deuxième tome que j’ai préféré au premier.

Comme pour le premier, on a droit à des éléments de réalité augmentée, seulement cette fois, l’auteur, Davy Mourier, entre davantage dans les détails de création nous expliquant et nous montrant la manière dont il dessine ses strips, d’un côté les décors, de l’autre les personnages ; c’était un gros plus. 16.5/20
Afficher l'image d'origine
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s