Naheulbeuk : A l’aventure compagnon de John Lang

Si comme moi, la saga MP3 du donjon de Naheulbeuk a rythmé vos années lycéennes, ce livre est fait pour vous 🙂

Afficher l'image d'origine

Résumé : 

L’origine de la saga, enfin disponible en roman ! Dans les plaines inconnues d’un territoire sauvage, un Barbare court en direction des cités humaines. Il pense à une femme, sa cousine, qu’il espère impressionner en cherchant l’aventure. Au même instant, au fond d’une ruelle sombre, un Voleur marche vers un destin qu’il devine flamboyant. Une Elfe court vêtue de vert fait un premier pas hors de sa forêt, tandis qu’un Nain négocie âprement avec un sorcier… Ailleurs, au fond d’une charrette, une Magicienne accompagnée d’un Ogre émerge d’une sieste cahoteuse. Enfin, un jeune Ranger ambitieux révise le manuel des aventuriers… Ils ne se connaissent pas encore, mais ils vont affronter ensemble les dangers du Donjon de Naheulbeuk !

Couverture Le Donjon de Naheulbeuk (Romans), tome 0 : A l'aventure, compagnons

Avis :

Le donjon de Naheulbeuk est une série MP3 de grande qualité et extrêmement drôle. J’ai dû l’écouter des dizaines de fois quand j’étais adolescente et même maintenant elle me fait toujours rire. Si vous ne la connaissez pas, je vous encourage à consulter le site de POC, l’autre nom de John Lang. Récemment, je me suis lancé dans la lecture des romans, il y en a 4 en tout. Le premier roman (le Tome zéro) reprend la saison 1 et 2 de la saga MP3. Pas vraiment de nouveauté en vue, malgré quelques passages « inédits ».John Lang a retravaillé son texte, certains passages ont été écourtés, d’autres rallongés. Dans l’ensemble, la lecture est fluide et agréable. Le livre semble plus long à certains moments. L’action étant moins présente, par rapport à la saga audio ou les BD. Ce que je trouve normal, un roman peut prendre son temps alors qu’une saga MP3 doit être rythmée si elle ne veut pas perdre son public. Les personnages sont toujours aussi débiles et attachants, ma préférence allant à la magicienne, même si elle n’est pas plus douée que les autres. Les bonnes blagues sont toujours là. L’avantage de l’écrit, c’est que John Lang peut enfin développer son univers. Les personnages sont un peu plus développés, notamment à travers les « bulletin cérébrale » où l’on découvre les pensées de chacun. La quête est elle aussi mise en avant (en prévision du prochain tome). Plus développée, elle en devient plus intéressante. Le livre contient peu de temps mort, même si l’action semble plus lente. C’est agréable et frais. On se plonge avec plaisir dans l’aventure. Je pense que le roman permet à de nouvelles personnes de découvrir l’univers de Naheulbeuk et aux autres de se replonger dans les aventures de la plus débile des compagnies de la fantasy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s