Avis – Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany (2016)

le

Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany (2016)

Résumé :

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Afficher l'image d'origine

Avis :

Il y a eu de nombreux avis sur ce fameux « tome 8 » des aventures d’Harry Potter. Le mien n’apportera surement pas plus. Pour votre information, je n’ai pas aimé cette pièce de théâtre, mais je n’ai pas non plus tout détesté.
Tout d’abord, le style, c’est une pièce de théâtre qui n’a pas été écrite par JK Rowling. Elle n’a fait que superviser de loin. La plupart des ajouts ou différences sont donc du fait des deux auteurs restants. Jack Thorne et John Tiffany qui ont rédigé cette pièce, que ce soit l’histoire ou la création des nouveaux personnages. J’ai personnellement eu l’impression de lire une Fanfiction et une mauvaise qui plus est. Plus exactement, j’ai déjà eu l’impression de lire ce récit 100 fois dans différentes fanfictions et ce n’était jamais très réussi. Les actions s’enchaînent sans temps morts, sans prendre le temps de s’arrêter vraiment sur ce que ressentent les personnages. Le fait que ce soit une pièce de théâtre n’excuse pas tout. D’ailleurs, le point de départ de l’histoire est une discussion entre Amos Diggory et Harry Potter au sujet de la mort de Cédric. Albus ayant entendu cette conversation voudrait alors prouver à son père qu’il peut être lui aussi être un héros, et décide de sauver Cédric.
Harry Potter, sorcier sans peur ni reproche, a donc des soucis pour comprendre un de ses enfants, pour comprendre son enfant qui se rebelle contre lui. C’est une bonne idée, un thème intéressant qui suit l’évolution de beaucoup de jeunes ayant grandi avec Harry. Dans les lecteurs, beaucoup ont surement des enfants (peut-être pas aussi vieux qu’Albus) et peuvent faire face aux mêmes problèmes. L’idée de grandir et de vieillir avec Harry Potter est donc toujours là, mais, dans l’enfant maudit, tout est beaucoup plus maladroit.

Afficher l'image d'origineEn ce qui concerne les personnages, j’ai beaucoup aimé Scorpius et Drago Malefoy. Les
deux sont vraiment touchants, ils ne se comprennent pas, mais, cherchent tous les deux à se protéger du monde sorcier. L’amitié de Scorpius avec Albus est elle aussi une bonne chose, c’est souvent drôle et réussi, même si j’ai trouvé Albus assez insupportable. Les deux sont des nerds persuadés d’être meilleurs que les autres. Bref, des adolescents classiques, bien écrit. Les motivations d’Albus sont assez floues, certes il veut prouver à son père qu’il est capable de réussir lui aussi. Albus se sent mal d’être à Serpentard et Harry n’arrive pas exprimer son amour pour son fils. Harry n’a surement pas su communiquer avec son fils, mais de là à vouloir changer le temps ?

Afficher l'image d'origineEn ce qui concerne Harry, le personnage est assez raccord, il semble totalement paumé, dès qu’on ne lui demande pas de courir par tout. Ron passe pour un idiot et Hermione quant à elle est juste même si ses scènes sont assez caricaturales. Je la trouve plus juste dans un des univers alternatifs (celui où elle est amie avec Sévérus Snape, et où on sent même une petite histoire d’amour poindre le bout de son nez 😉 ).
En ce qui concerne les aller-retour dans le futur, ils ne sont pas convaincants, ni même logiques par rapport au tome 3 d’Harry Potter (dans le tome 3, ce n’est pas le futur qui est modifié, mais le présent. À lire pour plus d’explication)
harry potter animated GIF

Il n’y a au final que peu à retenir de cette histoire, la relation entre Albus et Harry est assez plate. Les aller-retour dans le temps pas vraiment crédibles et ressemble à un best of des meilleurs moments de la saga. Ce n’est pas trop mauvais si on considère que c’est une Fanfiction, mais ça ne vaut vraiment pas 21€ ni tout le tapage médiatique qu’il y a eu. Je n’ai pas vraiment apprécié ma lecture, mais ce n’était pas non plus ultra déplaisant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s