Critiques multiples de Comics #5

Je rattrape mon retard en matière de comics avec trois petits nouveaux :

Afficher l'image d'origine

Shazam (Renaissance) de Geoff Johns et Gary Frank (2014)

  Ce tome concerne l’origin story de Shazam réinventé en 2014. On découvre donc un nouveau Billy Batson, orphelin qui va de foyer en foyer. Billy est un gamin arrogant qui déteste les autres, mais à un grand coeur. Bref, c’est un cliché sur patte, sans personnalité pour permettre de lancer l’histoire plus facilement. Billy arrive dans une nouvelle famille qui comporte déjà de nombreux orphelins. Ils composeront la future Marvel Family (premier nom de Shazam, mais les éditions Marvel ont fait un procès pour que Captain Marvel perde son nom, il est donc devenu Shazam). Il faut attendre la moitié du comics pour que l’histoire prenne son envol et devienne vraiment intéressante. On voit se construire les personnages, ainsi qu’une histoire sur le long terme et chaque membre de la Marvel Family devient une véritable entité avec une personnalité propre. Billy Batson n’est qu’un enfant de 10 ans alors que Shazam, personnage le plus puissant de DC, a une apparence d’homme dans la trentaine, du coup les deux doivent cohabiter. Geoff Johns met un personnage au sens aigu de la justice, peut-être naïf, mais qui ne brocarde pas ses valeurs, quelles que soient les situations. Finalement, c’est une histoire intéressante, qui donne envie de voir la suite, même si le début est vraiment laborieux.

Superman/Wonder Woman (Renaissance), tome 1: Couple Mythique de Charles Soule et Tony S. Daniel (2016)

L’histoire est une suite directe à Justice League :l’odyssée du mal. Dans cette histoire David, Graves attaqué la Ligue de Justice, qui devenait de plus en plus indépendante vis-à-vis des USA. Wonder Woman a quitté Steve Trevor et s’est donc mis en couple avec Superman, tandis que Clark Kent a quitté le Daily planet pour fonder son propre blog d’actualité. J’ai trouvé ce tome sympathique, évidement, Zod et Feora, les deux méchants cryptonniens sont là pour décorer et ne sont pas une vraie menace. On se concentre plus sur les débuts naissants du couple mythique de DC. Honnêtement, j’ai trouvé que les questions que se posent les deux personnages sont plutôt censées (Diana ne comprend pas pourquoi Clark veut se cacher, ils cherchent à se comprendre mutuellement malgré une certaine distance culturelle…). Ils essaient de régler leur histoire de façon adulte, ce qui est à apprécier, car bien souvent les auteurs de comics font de leurs personnages des adolescents dès que l’on parle de sentiments. De plus, le dessin est vraiment agréable et permet de s’immerger dans l’aventure sans attendre.

supww

JLA : Légendes de John Ostrander, Len Wein et John Byrne (1986)

Je serais assez bref, je n’ai pas aimé cette lecture. Les comics des années 80 commencent vraiment à être datés et encore plus pour une histoire aussi anecdotiques. Que ce soit la narration trop lourde, les couleurs criardes ou les personnages qui sont trop guindés, il y a peu d’intérêt à ce récit.

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. J’avais bien aimé « Shazam », ça m’a donné envie de lire la suite de ses aventures, mais en dehors de Justice League, il n’apparait dans aucune publication récente, il me semble. Dommage. En tout cas, bon one-shot 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s