Avis I.R.L de Agnès Marot

Résumé :

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo

Couverture I.R.L.

Avis :

Grande fan des sims et de SF, ce livre m’intéressait beaucoup de par son résumé, mais aussi parce qu’enfin un auteur français s’intéressait aux nouvelles technologies et leur dérive. De plus, l’auteur faisait référence à plusieurs reprises à ce jeu. Le livre possède aussi de très nombreuses critiques positives. Tout était en place pour que ce livre soit un coup de coeur. Malheureusement, ça ne s’est pas passé comme prévu. J’ai trouvé l’introduction très longue, j’ai eu du mal à rentrer dans l’intrigue. Les malheurs de Chloé ne m’ont pas vraiment passionné, j’ai mis beaucoup de temps à le lire ce roman.

Les très nombreux aller et retour entre le présent et le passé m’ont beaucoup gênée dans ma lecture. Je me sentais perdu dans l’histoire de Chloé. Si son personnage est assez bien fait, et que je l’ai trouvé assez réaliste, les autres personnages étaient vraiment très caricaturaux, sans vraie personnalité (le copain de Chloé, Hilmi est juste mignon. Farah, est une rebelle). Bref, ça manquait de développement dans les personnages. Sans parler d’Arn, le vilain méchant, qui est méchant parce qu’il est méchant ! Chloé est le seul personnage qui s’en tire à peu près bien, elle évolue de façon intéressante et devient une adolescente très supportable sur la fin.

L’intrigue est assez surréaliste, je n’y ai cru à aucun moment, pourtant il y a de bonnes idées, les rebelles vivants dans des bidonvilles et déconnectés du monde, les gens accros à leur télé-réalité ou à leurs jeux. Les thèmes développés dans son roman sont nombreux : les dérives possibles des nouvelles technologies, l’enfermement dû aux écrans, la liberté de soi et des autres, le libre arbitre, les apparences, les inégalités sociales, la fan-attitude… Malheureusement, il y a un monde entre ce que l’auteur veut nous dire et sa transcription dans le roman. Peut-être aussi trop d’idée pour qu’elle soit toute traitée avec attention. L’idée d’une intelligence artificielle qui deviendrait humaine (et ne cherche pas à détruire le monde pour une fois 😉 ) est un sujet classique de SF, Agnès Marot a essayé de le développer avec beaucoup d’originalité, malheureusement ma lecture n’a pas été très enrichissante. L’intrigue est formatée par les dystopies actuelles et au final, les évènements décrits sont assez surréalistes. Je suis déçue de ne pas avoir accroché, mais j’irais me consoler avec d’autres romans de SF. L’histoire est bien trop manichéenne et formatée pour moi, mais vu le succès qu’il a remporté, je vous suggère de le lire et de vous faire un avis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s