Avis – Entre chiens et loups (BD) Malorie Blackman, John Aggs et Ian Edington

Entre chiens et loups (BD) de Malorie Blackman, John Aggs et Ian Edington

Résumé :

Perséphone Hadley est une Prima, ils ont la peau noire et contrôlent l’ensemble du pays. Elle est la fille d’un ministre influant. Callum McGrégor, son ami d’enfance, est blanc. Il appartient aux Nihils, une partie de la population opprimée et discriminée. Leur amour naissant va être bouleversé par cette société divisée où noirs et blancs ne sont pas censés s’aimer… Les deux adolescents vont en effet devoir choisir entre la route qui a été tracée pour eux par leur entourage respectif et l’amour qui les attire l’un vers l’autre. Mais comment construire quelque chose quand la société toute entière vous pousse à la haine ? Et comment pourraient-ils continuer à se fréquenter alors que tout les oppose ?

Avis  :

Malorie Blackman a inventé dans son roman, un univers où les noirs sont les puissants et les blancs les persécutés. J’ai entendu énormément de bien de cette saga, mais je n’ai jamais eu l’occasion de mettre la main dessus. Je ne pourrais donc pas comparer avec les romans d’origine, mais je me doute bien qu’un roman graphique de 200 pages n’égale pas la complexité d’un roman de 1200 pages.
J’ai personnellement bien aimé l’histoire, que j’ai trouvée pleine de rebondissements. Le message du livre me semble toujours présent, accepter l’autre tel qu’il est.
Les personnages de Sephy et Callum sont bien développés, ils ont une personnalité propre et chacun subit des épreuves différentes. Sephy est une jeune fille riche et privilégiée, en désaccord avec les idées de ses parents. Tandis que Callum est le jeune idéaliste, plein d’ambition, mais victime du racisme ambiant. J’ai aimé que pour une fois le « sauveur » ne soit pas le jeune homme riche et privilégié. Malheureusement, la plupart des personnages secondaires sont quant à eux clichés (la sœur peste, mais aimante, le frère révolutionnaire, etc.). Même si le développement de l’intrigue est assez classique, j’ai beaucoup aimé ses développements et surtout la fin.
En ce qui concerne le dessin, les auteurs ont choisi du noir et blanc, pas sûr que cela soit adapté à des adolescents, par contre le style graphique est quant à lui très dynamique et jeune. On lit bien les émotions sur les visages des personnages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s