Dédale, tome 1 et 2 Takamichi (2016)

Résumé :

Reika et Yôko, deux étudiantes, errent dans un gigantesque bâtiment, véritable dédale sans fin défiant l’imagination. Seul indice : un mystérieux message posé sur une table basse signé Tagami, un célèbre créateur de jeux vidéo, qui semble en savoir long sur cet endroit. Quelle est la nature de l’étrange lieu dans lequel elles errent ? Pourquoi Reika et Yôko sont-elles le seul espoir de l’humanité ?

Résultat de recherche d'images pour "takamichi dedale"

Avis :

Dédale est un manga récent, dont le résumé m’attirait. Il parle de réalité virtuelle et de jeux vidéo. Au début de ma lecture, c’était tout ce que je connaissais du résumé, et pourtant je me suis laissée emporter par les deux héroïnes. Notamment le personnage de Reika. Nos deux héroïnes se retrouvent donc dans un monde inconnu et qui semble tout droit sorti d’un jeu vidéo. Elles sont toutes les deux « débuggeuses » pour une grande compagnie de jeux vidéo et vont se servir de leurs compétences pour progresser et comprendre ce qui les entoure. Comme dans un jeu vidéo, le début est flou, on ne sait pas où l’auteur veut en venir et les personnages ne sont pas très définis, mais si on laisse du temps à l’intrigue, l’histoire et les personnes se dévoilent. J’ai beaucoup aimé les flashbacks des personnages, et surtout le personnage de Reika. Reika sera notre aventurière avec beaucoup d’humour. Tandis que Yôko est un personnage plus posé et plus terre à terre aussi. Elles commencent à comprendre les mystères du monde qui les entoure, mais elles progressent tranquillement, testant de multiples théories et suivant les indices laissés par Tagami, un mystérieux développeur de jeux vidéo.

L’histoire est simple, mais avec beaucoup de rebondissements, elle reste rythmée et on ne s’ennuie pas. La fin est un peu tirée par les cheveux, mais cela colle parfaitement à la personnalité de Reika. Le tome 1 est très intrigant et surement meilleur que le second. Il nous donne vraiment envie de suivre les personnages, de comprendre ce monde, les mystères, les monstres bizarres qui apparaissent. Le tome 1, nous fait nous poser tout un tas de questions, tandis que le second les résout. C’est aussi ce que j’aime, la série est finie en deux tomes et ne laisse pas de fin ouverte. L’univers du jeu vidéo est bien exploité, les personnages travaillent tous dans cet univers-là et ils utilisent donc un vocabulaire spécifique, mais il y a régulièrement des explications, simples et qui n’alourdissent pas l’histoire pour que tout le monde puisse comprendre. Elles parlent d’items, de PNJ ou de réalité virtuelle / augmentée (j’ai beaucoup aimé la façon dont c’est expliqué), ainsi que d’Open World. Les dessins sont quant à eux fluides et agréables à regarder, on lit ces deux mangas très vite. L’auteur n’a pour l’instant qu’un seul autre manga à son actif, mais je trouve qu’il s’en sort bien et que c’est une histoire rafraichissante.

Résultat de recherche d'images pour "takamichi dedale"

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s