Kingdom Come de Mark Waid et Alex Ross (2008)

Kingdom Come de Mark Waid et Alex Ross (2008)

Résumé :

Dans un futur possible, les super-héros d’antan ont été surclassés, puis remplacés par une nouvelle génération plus agressive, mais aussi plus amorale.

Aussi, lorsque ces surhommes rayent accidentellement le Kansas de la carte des États-Unis, c’est au premier d’entre eux, Superman, de sortir de sa retraite et d’inculquer à cette nouvelle garde le goût pour la vérité et la justice. L’Homme d’Acier devra également combattre une association surprenante : celle de Lex Luthor, son pire ennemi, avec Batman, son ancien allié !

 

Avis :

Kingdom Come est un classique des comics de la maison de DC. Conçu comme la dernière aventure des superhéros DC avant de laissé la place à de jeunes métahumains pleins d’ambition et qui se soucis peu des dommages collatéraux. Tout le comics est conçu comme une réflexion sur la figure du superhéros et notamment celle de Superman. Qu’est-ce qu’un superhéros ? Qui est responsable de la violence du monde ? L’Homme qui a laissé les superhéros jouer les justiciers ou les justiciers qui ne font pas attention aux dommages collatéraux ? Ce sont les différentes questions qui ouvrent l’histoire de Kingdom Come. Si un homme avec ses pouvoirs existait, pourrait-il, comme le fait Superman se mêler des affaires internationales. Forcer tout le monde à suivre son point de vue, sa culture ?
L’auteur met en scène plus de 70 ans d’histoire DC, à travers, de nombreux de clins d’œil et de références. Des références tellement nombreuses, qu’il est presque impossible de toutes les saisir, mais cela ne gêne en aucun cas la lecture !

C’est par le prisme d’un vieux prêtre, ayant des visions d’apocalypse, que l’on va découvrir la dernière bataille des superhéros. On explore leur personnalité grâce à des scènes tantôt épiques tantôt intimes, on voit nos superhéros comme jamais. Batman montrant un visage implacable, mais surtout Superman, qui est devenu un personnage sombre, taciturne et torturé par ses actions. Il semble enfin comprendre que ses actions ont des conséquences sur les simples humains qu’il veut protéger. Les très bons dialogues renforcent le réalisme de ce monde mature, dépressif peu éloigné du nôtre.

Pourtant le récit vise à redonner à tous ces héros leur statut mythique, à les faire dans le droit chemin. Le tout est servi par un dessin plutôt bon et agréable à l’oeil, ce qui est rare pour un comics de la fin des années 90 (même si c’est mieux que ceux des années 80 😉 ). J’en conseille la lecture vivement !

Résultat de recherche d'images pour "kingdom come dc"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s