Mirror Mirror de Cara Delevingne et Rowan Coleman

le

Je tiens à remercier Netgalley et les éditions Hachette de m’avoir permis de lire ce livre. J’étais curieuse de pouvoir lire le roman de Cara Delevingne. Artiste que j’apprécie beaucoup pour avoir développé le body positism dans l’industrie de la mode, son côté farfelu et sa force de caractère. Je suis bien consciente qu’elle a surement été aidée pour écrire son livre, d’ailleurs un autre nom est accolé au sien sur la couverture.

Image associéeRésumé :

Peut-être que je ne suis pas aussi réglo que je le croyais.
Peut-être que je suis vraiment un monstre.

Red a une mère alcoolique et un père absent.
Le frère de Leo l’entraîne sur une pente sombre et violente.
Rose se réfugie dans les bras des garçons et dans l’alcool pour noyer ses mauvais souvenirs.
Naomi fugue à la recherche d’une liberté qui lui échappe.
Ils sont seuls contre le monde… Jusqu’au jour où ils se réunissent pour former un groupe. Avec Mirror, Mirror, ils peuvent enfin être eux-mêmes.

C’est alors que Naomi disparaît. On la retrouve des semaines plus tard, au bord de la mort, dans la Tamise. La police pense à une tentative de suicide. Ses amis sont dévastés. Comment ont-ils pu ne pas remarquer qu’elle allait si mal ? Connaissaient-ils vraiment Naomi ? Se connaissent-ils vraiment ?

Bientôt, une série d’indices sème le doute. La réponse n’est peut-être pas celle que l’on croit. Sur le chemin de la vérité, Red, Leo et Rose devront affronter leurs propres peurs et leurs propres secrets. À présent, rien ne sera jamais plus pareil : nul ne peut réparer un miroir brisé.

Résultat de recherche d'images pour "mirror mirror cara delevingne"

Avis :

J’ai lu ce livre lors de mon séjour à Londres, et j’ai donc été complètement immergé dans l’atmosphère décrite. Le quotidien londonien de cette bande d’amis était très sympa, vivant. On sent que les auteurs parlent de chose vécue. D’ailleurs, la description de l’adolescence est très bien faite. Il semble que c’était au cœur du projet d’écriture, c’est ce que l’on peut lire en début et fin de livre de la part de Cara Delevingne. On suit Red avec intérêt, on le voit faire des choix, s’accepter soi-même et accepter de ne pas pouvoir toujours tout gérer. J’ai aussi trouvé très réaliste cette importance des réseaux sociaux dans la vie de ces adolescents, dans la progression de l’enquête. Cette façon d’avoir plusieurs profils sur les réseaux, un pour tout le monde et un autre d’ordre privé. C’est réellement ce que font les ados de nos jours, c’est ainsi qu’ils vivent.
L’histoire de Red, et son enquête pour savoir ce qu’il est arrivé à Naomie m’a semblé un peu longue, agréable, mais un peu longuette, il y a des moments où les auteurs s’attardent sur des détails peu intéressants avant d’entamer une course aux révélations sur la fin du roman. Si j’ai bien aimé celui concernant Red, le reste m’a peu surpris, je m’y attendais.
C’est d’ailleurs là qu’est le problème, tout cela est bien sympathique, mais manque cruellement de profondeur. L’enquête reste au final très superficielle, pas de vrai moment glaçant ou de rebondissement. Outre Red, les autres personnages sont peu approfondis, ils ne sont définis que par un seul aspect de leur vie et on ne demande même pas à en savoir plus, ils sont personnalité. Je voulais une histoire qui faisait vraiment grandir les personnages, qui s’intéressent vraiment aux adolescents et à leur façon de réagir face aux événements tragiques, et pas cette espèce de Happy End vraiment mauvais que l’on nous a servi. Il fait très cinématographique et je suppose qu’il a été écrit en prévision de la vente des droits d’adaptation au ciné ou à la TV. C’est une fin qui déconstruit ce que l’intrigue a mis en place pendant 400 pages. On a des personnages adolescents qui sombrent petit à petit dans le cliché de l’ado mal dans sa peau. Ce n’est pas pour ça que j’avais envie de lire ce livre. Ce n’était pas non plus ce qui était promis.

C’est bien dommage, car sinon pour un premier livre, c’était plutôt pas mal, il ne valait surement pas tout le battage médiatique fait autour. Le livre est agréable à lire et se dévore même sur la fin. Malgré un scénario un peu trop simple, l’histoire donne envie d’en savoir plus. L’auteure aborde des thématiques qui résonneront chez les adolescents : la quête identitaire, l’homosexualité, l’amitié, l’amour…

C’est au final un livre bon, que je conseille, mais qui aurait pu être bien meilleurs. Le prochain peut-être ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s