Avis ♥♥ – Refuge(s) d’Annelise Heurtier

Résumé :

Mila, une jeune Italienne, revient sur l’île paradisiaque de son enfance, espérant y dissiper le mal-être qui l’assaille depuis un drame familial. Très vite, d’autres voix se mêlent à la sienne. Huit voix venues de l’autre côté de la Méditerranée qui crient leur détresse, leur rage et la force de leurs espérances. Un roman envoûtant qui, depuis la lointaine Erythrée jusqu’à Lampedusa, invite à comprendre et à garder les yeux grands ouverts.

Couverture Refuges

Avis :

C’est le premier livre que je lis de cette auteure, et c’est une très bonne découverte. Avec Refuges, Annelise Heurtier nous engage à la réflexion, autant sur des problèmes très européens (faire face à un décès, au suicide, se construire un avenir, l’acceptation de soi, de son passé…), que des problèmes socio-économiques (la pauvreté dans le monde, la dictature, l’immigration clandestine). De plus, c’est un roman qui expose intelligemment et intelligiblement ses sujets complexes, plutôt que de prendre parti. Annelise Heurtier trouve toujours les mots justes pour évoquer les sentiments de ses personnages qu’ils soient européens ou africains. Ce roman permet de comprendre ce qui anime les candidats à l’exil pour l’Europe. De comprendre Mila, jeune Italienne, qui au début parait être une jeune fille gâtée, peu intéressante, mais qui évolue au fil des pages. Le roman m’a donné envie de voyager sur l’île de Lampedusa, de partir au soleil et d’explorer les grottes de l’île.
Les chapitres sont très bien conçus, puisqu’on alterne entre un chapitre de Mila, qui décrit sa vie d’Européenne moderne et ceux des migrants, de leur quotidien difficile, de leur voyage sans fin et terrifiant. C’est un livre qui nous touche et nous aide peut-être à mettre des images et des mots sur le visage de ces hommes et femmes. À comprendre pourquoi de jeunes gens choisissent de tout quitter pour venir en Europe.
C’est beau, triste, et magistralement bien écrit ! Je suis tout simplement conquise.

PS: Cela reste un livre jeunesse donc n’y cherchait pas un traité d’économie ou de politique, juste des mots sur une situation que nous parvenons difficilement à comprendre.

18/20

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. C’est très tentant surtout après avoir lu ton avis ultra enthousiaste !!

    J'aime

    1. Shill dit :

      Tu ne seras pas déçu. ce roman vaut le coup ^^ et il se lit rapidement, il doit faire 250 pages 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s